Développement personnel : attention aux idées fausses

Classé dans : Développement personnel | 0

Développement personnel : attention aux idées fausses

Au vu des nombreuses revues, des multiples livres, des abondantes émissions qui lui sont consacré, le développement personnel est une préoccupation importante de notre époque.

Cependant, il est difficile d’en apporter une définition formelle, tant cette notion possède des contours imprécis et un contenu variable. Dans une tentative de portrait, on pourrait décrire le développement personnel comme une manière de vivre, une philosophie qui vise à une meilleure connaissance de nous-mêmes. Il nous amène ainsi à prendre conscience que nous sommes responsable de notre vie. En effet, si nous ne sommes pas le décideur de tous les événements de notre existence, nous sommes responsables de la manière dont nous y réagissons. Et cette responsabilité nous apporte une forme de liberté, un espace de libre arbitre dans la conduite de notre vie.

Au final, le développement personnel vise la pleine réalisation de notre potentiel et de nos aspirations profondes.

Il recouvre d’innombrables disciplines telles que la méditation, la sophrologie, l’hypnose, l’analyse transactionnelle, la programmation neuro-linguisitique, le yoga, le tai chi chuan ou le qi gong, pour ne citer que les pratiques les plus courantes.

Les illusions fréquentes sur le développement personnel

Préalablement à toute démarche de développement personnel, il est nécessaire de dissiper certaines illusions courantes à son sujet.

Illusion N°1 : grâce au développement personnel on peut devenir qui l’on veut, tout est possible.

Non, tout n’est pas réalisable même avec le développement personnel. Ce dernier peut vous aider à utiliser au mieux les ressources qui sont déjà en vous, vous permettre de découvrir certains de vos talents que vous ignoriez, que avez mis de côté par conformisme ou par manque de confiance. En clair, vous pourrez devenir la version la plus aboutie de vous-mêmes (ce qui est déjà formidable !) Et cela commence en vous acceptant tel que vous êtes aujourd’hui. A contrario, le développement personnel ne vous permettra pas de vous transformer en quelqu’un d’autre, en une personne que vous n’êtes pas pas fondamentalement.

Désolé, vous ne serez pas une championne olympique du 100 mètres, si vous ne disposez pas des dispositions physiques pour cela. Si vous êtes dénué de talent musical, vous ne deviendrez pas non plus un concertiste mondialement reconnu.

Illusion N°2 : le développement personnel, c’est magique et cela ne requiert ni effort, ni discipline, ni temps.

Le développement personnel nous invite à un travail sur nous-mêmes, sans nous fournir de baguette magique. Ce travail, aussi passionnant et inspirant soit-il, nécessite souvent de la régularité et de la discipline de notre part. Rien ne se fait sans effort. Le chemin de notre évolution personnelle et professionnelle n’est pas linéaire, il suppose d’accepter un inconfort provisoire avant d’aboutir à la transformation désirée. Mettre en place de nouveaux rituels positifs, en finir avec des habitudes dommageables, changer la manière de se parler, autant de changements qui valent d’investir de l’énergie et du temps. Pratiquer le développement personnel, c’est investir en soi.

 

Illusion N°3 : le développement personnel, c’est lutter contre nous-mêmes, contre nos défauts, nos lacunes.

Si nous luttons contre nous-mêmes, une partie de nous sera toujours perdante d’une manière ou d’une autre, et cette partie battue freinera notre évolution. Le premier pas du développement est de nous accepter tel que nous sommes avec nos qualités, nos défauts, nos manques, nos échecs, nos réussites et nos blessures. Tous ces différents éléments ont bâti notre histoire et notre personnalité. Nous ne pourrons aller nulle part si nous ne sommes pas conscients de notre point de départ. Le développement personnel nous appelle donc à un travail d’acceptation et d’unité. Nous atteignons nos objectifs avec et à partir de ce que nous sommes.

Illusion N°4 : la finalité ultime du développement personnel c’est d’être parfait, de vivre sans douleur ni peine, ni émotion désagréable.

La perfection n’est pas de ce monde, en conséquence elle n’est pas du domaine du développement personnel. Par ailleurs, on ne peut vivre sans ressentir la douleur et la peine, l’important est alors de leur donner une signification et non de les fuir.

Quant aux émotions qu’elles soient agréables ou désagréables, elles constituent la boussole de notre existence. Elles nous indiquent dans quelle mesure notre système de valeurs (ce qui est important pour nous) est respecté ou non. Dans ce sens, il n’existe pas d’émotions positives ou négatives, elles ont toutes une utilité. Il nous appartient d’être à leur écoute, de décrypter leur message et d’orienter nos actions en conséquence.

 

Découvrez le Passeport de la Cinquantaine positive

Découvrez une démarche personnalisée pour enfin bâtir, à 50 ans, la vie qui vous ressemble !


Recevez gratuitement une série de vidéos vous dévoilant 4 étapes simples et efficaces pour construire la vie qui correspond vraiment à la personne que vous êtes aujourd’hui !

Les dérives potentielles du développement personnel

Maintenant que nous nous sommes libérés de certaines illusions propres au développement personnel, il convient de nous prémunir de diverses dérives pouvant l’affecter.

Dérive N°1 : Faire du développement personnel par individualisme, pour remporter la compétition avec les autres.

La tentation est grande de faire du développement personnel dans un esprit de compétition, dans l’intention de se sentir plus fort que les autres. C’est une grave erreur. Si compétition il doit y avoir, elle doit se situer avec nous-mêmes. La véritable source de progrès est de vouloir devenir une meilleure version de nous-mêmes que la personne que nous étions hier. La compétition avec les autres nous ramène à nous comparer à autrui. Or, nous trouverons toujours quelqu’un qui sera mieux que nous dans un domaine ou un autre : celui-ci a plus de confiance en lui, celle-ci est plus cultivée… La comparaison avec autrui s’avère souvent délétère pour notre estime personnelle. De plus, cet esprit de compétition fausse notre relation aux autres qui, en réaction, peuvent adopter une attitude de protection et de défense.

Soyons attentif à ne pas privilégier l’individualisme dans notre démarche de développement personnel. À long terme, cela ne constitue pas une option gagnante.

Dérive N°2 : Tomber dans la dépendance d’un faux leader.

Un faux leader crée les conditions pour se rendre indispensable et génère autour de lui des personnes dépendantes et soumises.

Au contraire, un vrai leader est une personne inspirante. Il génère d’autres leaders autonomes, il sait se rendre inutile et respecte le libre arbitre d’autrui.

Le développement personnel doit vous apporter plus de responsabilité et de liberté dans votre vie, si ce n’est pas le cas, interrogez-vous.

Dérive N°3 : Ne jamais passer à l’action.

Le risque ici est de se contenter de livre des livres de développement personnel, de regarder des vidéos, d’aller à des conférences, sans jamais expérimenter les enseignements délivrés. Nous restons alors dans le confort de la rêverie sans affronter le réel. Or, pour obtenir de nouveaux résultats, il nous faut adopter de nouveaux comportements dans le monde réel. Pour cela, une solution simple est de pratiquer la stratégie des petits pas, l’amélioration continue et progressive, en pensant à célébrer chaque petite victoire afin de garder la motivation nécessaire. L’accompagnement personnalisé d’un coach est également un bon moyen de dépasser ses blocages et de structurer son passage à l’action.

Débarrassé des illusions du développement personnel, alerté des dérives pouvant le dénaturer, nous sommes désormais prêts à partir à la connaissance de nous-mêmes, à nous diriger vers nos aspirations les plus essentielles.