Bénéficier d’un coaching ? Et pourquoi pas moi ?

Classé dans : Développement personnel | 0

Bénéficier d’un coaching ? Et pourquoi pas moi ?

“Les gens qu’on interroge, pourvu qu’on les interroge bien, trouvent d’eux-mêmes les bonnes réponses.”

Socrate

Les origines et l’historique du coaching

Le coaching est issu du sport de haut niveau, domaine où règne la double exigence de la performance et de l’excellence.

Confrontées à une concurrence accrue, les entreprises se sont inspirées de cette pratique et l’ont empruntée aux sportifs. Ce sont d’abord, les cadres dirigeants qui ont bénéficié du coaching pour gérer au mieux leur stress, leurs priorités, leur temps, leurs équipes. Puis, ce sont les autres strates hiérarchiques qui ont eu accès au coaching.

Désormais, le coaching s’est démocratisé et chacun peut s’attacher les services d’un coach.

 

Les raisons du développement du coaching aujourd’hui

Face à une société devenue de plus en plus complexe, on peut légitimement se sentir perdu ou désorienté. Nous vivons désormais dans le monde du zapping où nous vivons plusieurs vies simultanément et successivement.

Nous sommes soumis à une exigence de performance dans tous nos domaines de vie, parfois à une concurrence féroce. Nous pouvons être évalués par des indicateurs, par des classements. Il faut faire mieux, plus vite, moins cher, voire obtenir plus avec moins.

Dans ces conditions, il est difficile de trouver du sens à nos actions, à notre vie.

 

Le coaching et les quinquagéniaux

La cinquantaine est une phase de transitions multiples (familiale, sociale, professionnelle, quête de sens). Elle est souvent délicate à aborder.

Nous regardons d’un œil neuf ce que nous avons construit durant la première moitié de notre existence d’adulte. En constatant parfois que les réalisations de cette période de notre vie ne correspondent plus désormais à nos besoins et à nos envies.

Un accompagnement personnalisé peut alors s’avérer utile afin de prendre du recul, comprendre ce qui est en jeu, prioriser les problématiques rencontrées, mettre en œuvre les actions nécessaires au passage à une autre période de notre vie, plus conforme à nos aspirations.

 

Ce que le coaching n’est pas :

– le coach n’est pas un conseiller ou consultant, son rôle n’est pas de vous apporter des conseils ou des solutions toutes faites.

– le coach n’est pas un gourou tout puissant créant la dépendance chez son client. Il ne prend pas de décision, ni n’agit à votre place.

– le coach n’est pas un thérapeute qui soigne les troubles mentaux et les souffrances psychiques en recherchant leurs causes (le pourquoi) dans le passé. Le coaching explore davantage le présent et le futur du client afin de déterminer la manière (le comment) d’atteindre son objectif.

 

 

Découvrez le Passeport de la Cinquantaine positive

Découvrez une démarche personnalisée pour enfin bâtir, à 50 ans, la vie qui vous ressemble !


Recevez gratuitement une série de vidéos vous dévoilant 4 étapes simples et efficaces pour construire la vie qui correspond vraiment à la personne que vous êtes aujourd’hui !

Ce que le coaching est :

Le coaching est une démarche d’accompagnement personnalisé garantissant l’autonomie du client. Elle se pratique dans un climat d’écoute, de confiance et de bienveillance, ainsi que dans le respect de la confidentialité des échanges.

C’est une pratique consistant à clarifier l’objectif du client et à créer les prises de conscience nécessaires au passage à l’action. Elle est fondée sur la responsabilisation du coaché.

En définitive, il s’agit donc d’un processus tourné vers l’adoption de nouveaux comportements. En effet, il convient d’agir différemment si vous voulez obtenir des résultats différents en vertu du principe « si vous faites ce que vous avez toujours fait, vous obtiendrez ce que vous avez toujours obtenu ».

Le coaching individuel consiste en une suite d’entretiens confidentiels. Il repose sur le fait que la personne est la meilleure experte de sa vie et qu’elle dispose de toutes les ressources en elle-même pour atteindre son objectif. A ce titre, elle est donc capable de trouver les meilleures solutions, celles qui lui correspondent le mieux, celles qu’elle appliquera le plus aisément.

A ce stade, il me semble utile de balayer les préjugés les plus couramment répandus sur le coaching.

 

Préjugé N°1 : le coaching, ce n’est pas pour moi

Il est faux de penser que le coaching, c’est juste pour les sportifs et les stars. Comme l’a dit Bill Gates « Tout le monde a besoin d’un coach ». Les bienfaits du coaching concernent chacun dans tous les domaines de sa vie. Et puis, la star de votre vie, c’est vous !

 

Préjugé N°2 : le coaching, c’est pour les faibles

A l’opposé d’un signe de faiblesse, se faire coacher est une preuve d’audace et de caractère. Il dénote une volonté de progrès dans sa vie, le courage de se responsabiliser et de passer à l’action. C’est la concrétisation du souhait d’accéder à un autre niveau. Les faibles ne se font pas coacher, ils se plaignent, ils trouvent des excuses ou des responsables, ils se réfugient dans le fatalisme et l’immobilisme.

 

Préjugé N°3 : le coaching, c’est trop cher

Bien sûr, se faire accompagner par un professionnel a un coût. Mais combien vous a coûté et continuera de coûter (en argent, en énergie, en frustrations, en tristesse, en image de vous-même) vos désirs inassouvis, vos problématiques non résolues, vos aspirations non réalisées.

Le meilleur investissement que vous pouvez faire, c’est d’investir en vous-même car vous en bénéficierez pour tout le reste de votre vie. Imaginez et ressentez la fierté de progresser dans votre vie.

 

Préjugé N°4 : le coaching, c’est une démarche individualiste

Les bienfaits d’une démarche de coaching ne se limitent pas à la personne coachée. Ils ont également des effets sur la qualité des relations que nous entretenons avec les autres. Si nous sommes plus au clair avec nous-mêmes, avec nos désirs et nos aspirations, nous serons en mesure d’être plus authentique avec nos contemporains, y compris pour leur exprimer des idées divergentes ou nos désaccords.

 

Les domaines d’application du coaching

Le coaching peut s’appliquer ainsi bien au domaine professionnel qu’à la vie privée et familiale. Choix de vie, gestion du stress et de l’anxiété, développement de la confiance en soi, instauration de nouvelles habitudes, disparition de la procrastination, autant d’exemples d’application du coaching. Cet inventaire n’est évidemment pas exhaustif.

 

Les modalités pratiques du coaching

Traditionnellement, le coaching impliquait la présence dans un même lieu du coach et du coaché.

Cependant avec le développement des outils de communication (skype notamment), le coaching se pratique de plus en plus à distance. Cela vous permet d’être coaché confortablement chez vous, sans perdre du temps en transport, et ce quel que soit l’endroit où vous habitez. Il est ainsi plus facile d’intégrer le coaching dans le planning de votre journée.

 

Les pré-requis avant d’entamer une démarche de coaching

D’abord, la demande du client ne doit pas faire partie du domaine de la thérapie.

Ensuite, il faut être « coachable », c’est-à-dire avoir le désir d’être coaché, être ouvert à la remise en question et à la prise de conscience, et accepter de poser de nouvelles actions.

Le coaching devient alors une belle aventure dont on ressort grandi.