Changer de vie à 50 ans : 11 étapes simples

Classé dans : Changer | 0

Changer de vie à 50 ans : 11 étapes simples

On peut penser, qu’à 50 ans, il est désormais trop tard pour changer de vie. Mais on peut aussi concevoir qu’à la cinquantaine, une seconde vie d’adulte commence et que vous bénéficiez de sérieux atouts pour construire une vie différente.

D’abord, vous vous connaissez mieux qu’à 20 ans, les aléas de l’existence vous ayant révélé à vous-mêmes. Par ailleurs, vous êtes moins soumis aux injonctions extérieures de la famille, de l’école et de la société. Après avoir passé une première moitié de vue adultes à construire un statut social, une carrière, une famille, un patrimoine, vous êtes désormais plus disponibles pour être à l’écoute de vos aspirations personnelles. Pour vivre votre vie, c’est « maintenant ou jamais », d’autant que vous disposez généralement de santé et d’énergie pour le faire.

Pour peu qu’on le veuille, la cinquantaine constitue donc un espace de liberté, une nouvelle page blanche de notre livre à écrire.

Des pièges à contourner

En effet, il existe des écueils à éviter pour changer de vie à 50 ans :

  • Imaginer que la vie de vos rêves sera une vie de rêve. En effet, vous rencontrerez toujours des problèmes, des contraintes, des corvées, des ennuis. Il peut y avoir une existence idéale, c’est-à-dire conforme à vos aspirations personnelles, mais aucune vie n’est exempte de difficultés, et heureusement ! En effet, les obstacles que l’existence place sur votre chemin sont autant d’opportunités d’apprendre et de grandir.
  • Changer pour fuir quelque chose ou pour se fuir soi-même. Tout changement de vie contient en lui une dimension de fuite, mais pour être fructueux il doit aussi être orienté vers un objectif séduisant.
  • Croire que vous allez repartir de zéro. Vous ne recommencez jamais votre vie, vous la continuez avec vos expériences, vos qualités, vos défauts, vos réussites, vos joies, vos peines, vos blessures et vos cicatrices. Il convient d’assumer votre passé et d’être conscient de votre situation actuelle qui ne constitue, après tout, qu’une étape et qu’un point de départ.
  • Ne pas préparer votre changement de vie, faire votre révolution sur un coup de tête. Un changement de vie mérite réflexion et préparation. Pour ce faire, il convient d’être vigilant et de détecter les signaux qui vous alertent sur la nécessité de changer. La création d’une nouvelle vie ne doit pas aboutir à une mise en danger par manque d’anticipation.

Une méthodologie à suivre

Pour se garder de ses différents écueils, un changement de vie à 50 ans doit s’accompagner d’une méthodologie en 3 parties regroupant 11 étapes simples :

Faire le bilan en 5 étapes

  • Établissez un bilan de votre existence actuelle en balayant toutes les sphères de vie : personnelle professionnelle, familiale, sociale… Faites cet inventaire avec le plus d’honnêteté et de précision possibles, sans culpabilité et sans honte, en considérant la situation actuelle comme une étape et non comme une fatalité. Ne soyez pas trop sévère avec vous-mêmes, ne minorez pas vos réussites.
  • Identifiez vos talents, ces capacités qui vous paraissent naturelles et qui vous distinguent des autres (capacité d’organisation, d’improvisation, d’établir le contact avec vos contemporains….). Ils constituent les piliers de votre réussite.
  • Connaissez vos importants, vos valeurs. A quoi accordez-vous de l’importance dans votre vie ? Qu’est-ce qui vous fait vibrer ? A quels moments vous sentez-vous utile et vivant ? Qu’est-ce qui vous procure de l’épanouissement personnel ? Définissez vos valeurs et pour chacune d’elles trouvez une expérience de référence. Il s’agit ici de définir vos « pourquoi », quand vous connaissez et comprenez ces derniers, il devient plus facile de découvrir vos « comment ».
  • Au regard de vos talents et de vos importants, recensez ce que vous voulez changer, c’est-à-dire ce que vous voulez arrêter de faire, mais aussi les nouvelles choses que vous aspirez à intégrer dans votre vie ou ce que vous désirez faire plus. A ce stade, il est important de ne pas s’autocensurer tout en restant réaliste.
  • Confrontez les changements que vous désirez à la réalité. Ainsi, si vous ambitionnez d’exercer un nouveau métier, renseignez-vous sur la profession, les qualifications à obtenir ou les débouchés économiques possibles. Informez-vous sur les opportunités de mobilité interne dans votre entreprise, sur les dispositifs de reconversion professionnelle, sur les financements possibles.
    Si les membres de votre famille sont concernés par vos changements, associez-les. Un changement de vie est souvent un projet familial. Enfin, mettez en balance les risques de changer avec les risques de ne pas changer.

 

Découvrez le Passeport de la Cinquantaine positive

Découvrez une démarche personnalisée pour enfin bâtir, à 50 ans, la vie qui vous ressemble !


Recevez gratuitement une série de vidéos vous dévoilant 4 étapes simples et efficaces pour construire la vie qui correspond vraiment à la personne que vous êtes aujourd’hui !

4 étapes pour Passer à l’action

  • Pour les inflexions de vie les plus simples, passez à l’action sans attendre. Un changement même minime génère naturellement d’autres changements. On prend ainsi conscience qu’il est possible de modifier le déroulement de notre existence, que cette dernière n’est pas condamnée à suivre inéluctablement la voie tracée par nos habitudes. De cette manière, vous développerez votre capacité à changer ainsi que votre confiance en vous.
  • Sélectionnez votre entourage. Fuyez les gens toxiques qui inventent toujours un problème pour chaque solution. Évitez les personnes qui ont renoncé à vivre leur vie pour épouser la facilité du conformisme ambiant et qui se justifient en critiquant immanquablement les audacieux de la vie. Au contraire, entourez-vous de gens positifs sincèrement heureux de vous voir évoluer. Recherchez les vrais amis qui savent vous encourager tout en vous rappelant la réalité, si nécessaire. Bien sûr, l’idéal est d’intégrer une communauté de personnes engagées dans une démarche similaire et qui vous entraîne dans une dynamique collective positive.
  • Faîtes-vous accompagner. Un changement de vie nécessite souvent un regard extérieur notamment pour la mise au jour de vos valeurs, vos importants et de vos « pourquoi ». Un accompagnement personnalisé s’avère également utile afin d’affaiblir vos peurs (crainte de l’échec, peur du regard des autres) et pour dissoudre vos blocages.
  • Planifiez vos actions et avancez étape par étape. Pour ce faire, vous pouvez imaginer, que vous avez déjà atteint votre résultat et que vous expliquez à des amis comment vous avez fait pour réussir, les doutes et les difficultés que vous avez surmontés victorieusement. Cet exercice peut vous paraître étrange, mais il constitue un puissant d’outil de créativité pour réinventer sa vie. De surcroît, il programme favorablement votre inconscient.
    Cela vous aide à découper votre projet de vie en plusieurs actions simples auxquelles vous affecterez à chacune une date de réalisation. En effet, comme l’écrivait Napoléon HILL « Un objectif n’est rien d’autre qu’un rêve avec une échéance ». Portez un soin particulier au premier pas à accomplir. Soyez réaliste dans la réalisation de votre planification surtout si vous souhaitez agir sur différentes sphères de vie. Un planning trop ambitieux peut se révéler irréaliste et décourageant à la longue.

 Ajustez vos actions et célébrez chaque pas effectué

  •  Évaluez et ajustez vos actions. Comparez régulièrement votre plan d’actions avec sa réalisation effective. Décalez votre planning si besoin est mais restez concentré sur l’objectif visé. Quand votre motivation vient à décliner, rappelez-vous pourquoi vous avez entrepris cette démarche, visualisez et ressentez par anticipation le bonheur d’avoir atteint votre objectif.
  • Célébrez chaque pas accompli vers l’objectif final. Félicitez-vous après chaque victoire afin d’entretenir la motivation et construire votre confiance en vous.


Changer de vie à 50 ans
, c’est donc possible et cela constitue une belle aventure à condition de suivre le mode d’emploi et d’être bien entouré.