Comment trouver un sens à sa vie à 50 ans

Classé dans : Quête de sens | 0

Comment trouver un sens à sa vie à 50 ans

Le sentiment de vivre une existence dénuée de sens est une impression partagée par beaucoup de nos contemporains. Mais quelles sont les grandes composantes d’une vie remplie de sens ? Comment la construire et y a-t-il un prix à payer pour cela ? Comment trouver un sens à sa vie à 50 ans ? Faisons le point sur la «quête de sens», une demande très actuelle.

Submergé par un flot continu d’informations non hiérarchisées, emporté par un monde en constante mutation qui vous prive de points de repère, il vous est difficile de percevoir le sens de votre existence, une fois la cinquantaine venue.

Parfois, cette confusion est accompagnée du besoin de changer de vie à 50 ans, du désir de refaire sa vie à 50 ans.

Tout d’abord, il convient de préciser la définition du mot « sens ». Ce dernier recouvre deux acceptions différentes qui peuvent s’avérer complémentaires.

Tout d’abord, le mot «sens» fait référence à la notion de direction. Il s’agit alors de savoir où vous allez, de connaître les objectifs que vous poursuivez.

Parallèlement, le mot «sens» s’applique également à la conscience que vous avez de la signification de votre existence, de son utilité, de sa raison d’être et de sa cohérence avec vos valeurs personnelles.

En somme, être en quête de sens dans votre vie, c’est vouloir savoir vers quoi vous vous dirigez et pour quelles raisons.

C’est aussi mettre en cohérence vos buts avec vos valeurs personnelles, se sentir authentique vis-à-vis de vos convictions intimes.

Mais encore faut-il oser prendre les rênes de votre vie, et la cinquantaine est une période idéale pour cela.

Les effets bénéfiques de percevoir un sens à votre vie

Percevoir un sens à votre vie produit des effets bénéfiques pour la santé, allant jusqu’à réduire le risque de mortalité par infarctus ou par accident vasculaire cérébral. Percevoir un sens à votre existence et vivre plus longtemps vont souvent de pair.

De surcroît, cela permet de développer une meilleure qualité de vie caractérisée notamment par un optimisme accru, une meilleure insertion sociale et une plus forte résistance au stress.

Viktor Frankl et la logothérapie

Rescapé des camps nazis, le neurologue et psychiatre Viktor Frankl (1905-1997) a, le premier, étudié le besoin de sens de l’être humain.

Viktor Frankl est le fondateur de la logothérapie (nom formé avec la racine «logos», sens en grec), une discipline visant à sensibiliser l’individu sur le sens de sa vie, à l’aider à le trouver ou à le retrouver.

Selon lui, le sens que vous accordez à votre vie justifie et oriente vos actions. Dans cette conception, une absence de sens peut donc être une source de grande souffrance.

Les 4 piliers du sens

Plus récemment, les travaux de la psychologue Tatjana Schnell de l’université d’Innsbruck ont établi que le sens que vous trouvez à votre vie repose sur les 4 éléments suivants :

    • l’Utilité : comprendre que vos actes sont importants pour vous et pour les autres,
    • l’Appartenance : avoir votre place dans la société, le monde, la famille, le groupe,
    • la Cohérence : savoir que votre vie obéit à une certaine harmonie,
    • l’Orientation : connaître vos valeurs et vos buts.

5 sources pour donner du sens à sa vie

Tatjana Schnell précise que ces 4 éléments se nourrissent auprès de 5 grandes sources de sens :

la transcendance horizontale (lien avec la société ou la nature, connaissance de soi, santé, générativité),

la transcendance verticale (spiritualité),

la réalisation de soi (créativité, développement, connaissance, pouvoir, liberté, défi),

l’ordre (morale, raison, tradition, enracinement à la terre),

le sentiment de bien-être et d’appartenance (plaisir, bien-être, communauté, sollicitude, amour, harmonie, ressenti conscient).

A partir de ses 5 sources, chacun compose son cocktail personnel pour trouver un sens à sa vie. Cependant, il est préférable de puiser dans plusieurs de ces sources afin de mieux étancher sa soif de sens.

D’autant que certaines d’entre-elles s’avèrent particulièrement porteuses de sens. Il en est ainsi de la générativité, c’est-à-dire le fait d’avoir le souci des autres, l’envie d’apporter quelque chose à notre environnement. Cela peut se traduire par un engagement associatif ou politique, par la transmission de savoir ou d’expériences.

Par ailleurs, les travaux de Tatjana Schnell ont mis à jour un phénomène étonnant appelé « l’indifférence existentielle ». Il regroupe des personnes qui ne trouvent pas de sens à leur existence sans pour autant en souffrir. Étrangement, elles semblent indifférentes à ce manque de sens. Ce désintérêt existentiel s’accompagne d’une faible perception de la maîtrise de leur vie et du sentiment de ne pas être en mesure de satisfaire aux exigences du monde moderne.

Bonheur et sens de la vie

L’indifférence existentielle interroge le lien entre sens et bonheur, relation qui pourrait sembler évidente au premier abord. Pourtant, le sens semble plus nécessaire à notre bien-être et à notre santé que le bonheur.

Ainsi, lors d’une expérience organisée en 2014, le psychologue Jinhyung Kim de l’Université A&M, établissement réputé du Texas, a demandé à des volontaires de choisir entre, d’une part une vie pleine de sens et peu agréable, et d’autre part une existence pleine de satisfactions mais dépourvue de sens.

L’option de la vie satisfaisante dénuée de sens a été retenue par les volontaires seulement pour des durées courtes, mais elle a été écartée pour une vie entière.

Découvrez le Passeport de la Cinquantaine positive

Découvrez une démarche personnalisée pour enfin bâtir, à 50 ans, la vie qui vous ressemble !


Recevez gratuitement une série de vidéos vous dévoilant 4 étapes simples et efficaces pour construire la vie qui correspond vraiment à la personne que vous êtes aujourd’hui !

 

Famille et sens de la vie

La famille est une importante pourvoyeuse de sens, particulièrement quand elles comportent de jeunes bambins. L’éducation, la transmission de valeurs personnelles et culturelles constituent autant d’occasions pour les parents de trouver du sens à leur existence.

Travail et sens de la vie

Au regard du temps que nous consacrons à notre travail, il est important d’y trouver un sens. Selon le psychologue canadien Paul Fairlie, deux conditions doivent être réunies pour ce faire : avoir le sentiment que nous réalisons notre potentiel et percevoir que notre activité professionnelle est utile à la société.

Cependant, les personnes qui investissent beaucoup dans leur travail sont également celles qui ont courent le plus de risque de faire un burn-out. En effet, le désenchantement ressenti peut être à la mesure des attentes placées dans le travail. Il est donc déconseillé de puiser le sens de la vie dans sa seule activité professionnelle.

Comment trouver ou retrouver du sens à votre vie ?

Trouver du sens à votre vie, c’est incarner vos valeurs personnelles, honorer ce qui est important à vos yeux. Dès lors, trouver un sens à votre vie revient à identifier vos valeurs, puis à découvrir une méthode ou un processus pour les mettre en œuvre.

Pour ce faire, il convient de prendre du recul et de vous extraire du bruit de fond de la vie. Cela peut se faire de manière très simple en vous promenant en forêt, en vous coupant pour un temps du flux médiatique ainsi que de l’omniprésence des réseaux sociaux. Il s’agit d’oser prendre rendez-vous avec le calme afin de vous retrouver seul(e) avec vous-même.

C’est l’occasion de rechercher les moments de votre vie où vous vous sentez particulièrement vivants, ces instants précieux où vous ressentez la pleine réalisation de vos valeurs. En ces moments de plénitude, quelles valeurs importantes pour vous étaient alors présente ?

Il est également possible de raisonner a contrario, en déterminant quelles valeurs étaient absentes lors d’un moment désagréable ou douloureux.

Cet exercice permet de régler votre boussole de vie en fonction de vos valeurs et de vos importants.

A défaut, votre boussole personnelle risque d’être mal paramétrée et d’indiquer une mauvaise direction liée aux injonctions extérieures (société, médias, influences de l’environnement…). Cet exercice peut s’effectuer seul(e) ou avec l’accompagnement d’un coach pour plus de précision et de puissance.

Une fois vos valeurs personnelles déterminées, vous pouvez alors prendre conscience des comportements qui vous en rapprochent et des attitudes qui vous en éloignent. En effet, votre chemin de vie est constitué de l’accumulation de nombreuses actions parfois insignifiantes ou anodines. C’est l’addition successive de vos décisions de faire ou de ne pas faire qui, en définitive, trace votre destinée.

En gardant en perspective vos valeurs personnelles, vous êtes en mesure de pratiquer un tri sélectif afin de distinguer vos décisions et vos actions qui les respectent, de celles qui les bafouent.

Vous pouvez mettre en place de nouveaux comportements plus porteurs de sens.

Vous êtes davantage à l’écoute de vos désirs profonds et moins enclin à être emporté par des satisfactions immédiates et superficielles.

A ce stade, gardez en mémoire que les actions les plus riches de sens sont celles qui bénéficient non seulement à vous-même, mais aussi aux autres. Elles doivent également vous permettre également de ressentir l’harmonie dans votre vie et de prendre votre juste place dans le monde.

Vivre une vie pleine de sens, ce n’est pas toujours choisir la facilité

Opter pour une vie porteuse de sens implique d’assumer vos valeurs, de choisir une route peut-être moins fréquentée, d’affronter parfois l’incompréhension de votre entourage et de bousculer vos habitudes. C’est emprunter le chemin de la responsabilité.

Afin de garder, contre vents et marées, le cap indiqué par votre boussole, il importe d’accepter les difficultés et les doutes comme des épreuves nécessaires et utiles, et de laisser la place à l’imprévu dans votre vie.

Il convient enfin de libérer votre puissance de penser et d’agir.

La quête de sens constitue une recherche qui ne s’achève jamais, un équilibre sans cesse à construire ou à reconstruire entre vos valeurs personnelles et la réalité de votre vie.

Pour aller plus loin :

Revue Cerveau&Psycho Janvier 2019 – Dossier « Comment trouver un sens à sa vie »

Découvrir un sens à sa vie avec la logothérapie de Viktor Frankl – J’ai lu Bien-être : Lien vers le livre sur le site de la Fnac

Ces articles pourraient également vous intéresser